6ème Salon du livre et de la famille

VRIES (de), Geoffroy

Avocat spécialisé en droit des affaires, intervenant régulièrement dans le débat public, Geoffroy de Vries a créé en 2013 l’Institut Famille & République, fort d’une centaine de professionnels, au service du droit des personnes et de la famille...

Le Hold-up des mots

Le mardi 1er juin 2021, le projet de loi de bioéthique, avec sa mesure phare d'ouverture de la PMA à toutes les femmes, sera de retour en nouvelle lecture à l'Assemblée nationale. Ce texte, sur lequel députés et sénateurs ne sont pas parvenus à se mettre d’accord, sera au menu des députés, en Commission spéciale du mardi 1er juin au jeudi 3 juin, puis dans l'hémicycle du lundi 7 juin au vendredi 11 juin, avec un temps législatif programmé de douze heures trente. Le projet de loi ira ensuite à nouveau au Sénat le 24 juin. Le gouvernement souhaite une adoption définitive avant l’été.
Ce projet de loi est l’occasion de se pencher sur l’un des maux de notre époque : le dévoiement des mots, particulièrement dans le domaine de la famille et de l’éthique.
Dans son essai à paraître le 3 juin, Le Hold-up des mots, l'avocat Geoffroy de Vries se demande ainsi quel sens donner au mot « père » lorsqu’il peut s’appliquer à une femme. Emmanuel Macron lui-même ne lançait-il pas récemment à l’un de ses interlocuteurs : « Votre problème, c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle » ?
Qu’est-ce qu’un « animal » si on lui reconnaît des droits opposables aux hommes alors que le projet de loi de bioéthique supprime l’interdiction de créer des embryons chimères animal-homme ?
Et que penser encore de la procréation humaine quand on veut la rendre artificielle via la PMA et la GPA, sans sexe, ne relevant que du libre choix et rejetant le hasard de la nature ?
Mariage, république, laïcité, vivre-ensemble, droite, gauche, égalité, islam, racisme, mort, euthanasie… Face à la confusion liée aux faux sens et aux dévoiements sémantiques, entretenue par ceux qui ont intérêt à ne pas débattre des sujets de fond, il importe de se réapproprier le sens des mots en se libérant de la novlangue.

Thème du livre: Société

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Share on print